2 règles d’or avant d’acheter 1


J’ai vu que pour se lancer doucement dans l’immobilier, il est intéressant de commencer par acheter quelque chose de petit, genre une place de parking ou un garage. Toutes les étapes sont les mêmes que pour l’achat d’un appartement mais la mise initiale fait nettement moins peur à un primo-accédant. C’est une idée à garder en tête quand vous souhaitez vous lancer.

De mon côté, je n’ai pas envie d’investir dans ce genre de bien (ou alors uniquement s’il s’agit de parkings pour les vélos !). Et comme j’ai la chance d’avoir croisé la route de Xav qui m’a conseillé, j’ai décidé de me lancer directement dans l’acquisition d’un appartement. Pour le premier, il sera petit, car je vais suivre 2 RÈGLES D’OR DE L’IMMOBILIER :

Pas à pas

Règle n°1 : CHOISIR UN BON EMPLACEMENT, DANS UN ENDROIT CONNU

Tous les bouquins et blog que j’ai lus le disent, l’EMPLACEMENT d’un bien immobilier est le critère majeur de sa rentabilité. C’est ce critère (centre-ville, transports à proximité, commerces, écoles…) qui est recherché en priorité par un locataire ou par un acheteur. Nous sommes nombreux à avoir loué un appartement alors que nous n’avions pas encore pu nous payer une voiture ou même le permis de conduire. La proximité des transports était donc prioritaire, tout comme lorsque nous rentrions tard de soirée et que nous souhaitions éviter de marcher seul(e) 20 minutes dans la rue… Et pour trouver le VRAI bon emplacement, il est préférable d’acheter dans UN ENDROIT QUE L’ON CONNAIT BIEN, idéalement une ville où on a déjà vécu. Et dans le cas d’un investissement locatif, idéalement, il faut trouver un bien pas trop loin de chez vous ou dans un endroit où vous avez souvent l’occasion d’aller (genre près de chez un membre de votre famille). Comme cela, quand vous aurez des trucs à gérer dans l’appartement (visites, suivi de travaux…), vous n’aurez pas l’impression de bouffer vos soirées ou vos week-ends. Vous ferez juste un détour avant de passer une chouette soirée/journée avec des proches.

Règle n°2 : DIVERSIFIER SES INVESTISSEMENTS

Cela revient tout simplement à ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. En bref, il est préférable d’acheter plusieurs petits appartements et de percevoir les loyers de plusieurs locataires, que d’acheter un appartement plus grand et de ne rien percevoir lorsque l’appartement sera vide ou lorsqu’on tombe sur un mauvais locataire qui ne paye plus son loyer. Même si initialement j’avais en tête d’acheter un seul appartement, depuis que je me suis documentée et que j’ai compris la notion d’effet de levier, j’avoue envisager dès à présent d’autres investissements. Et pour pouvoir faire plusieurs emprunts auprès des banques, il ne faut pas voir trop gros pour démarrer.

ET CONCRÈTEMENT ?

Ces règles d’or sont surtout valables dans le cas d’un investissement locatif (ce qui est mon cas), mais je pense qu’elles sont transposables pour un achat d’une résidence principale. Si vous arrivez dans une nouvelle ville, prenez le temps d’y passer quelques jours (en vacances par exemple) et de vous renseigner auprès des commerçants ou sur des forums en ligne.  Le must, si vous le pouvez, c’est de louer un appartement pendant un an avant d’acheter. C’est ce que ma mère compte faire dans quelques mois lorsqu’elle va déménager à La Rochelle.

Pour ma part, je ne sais pas encore où je vais acheter. Je pense que ça sera à Tours car mon chéri y a fait ses études et que toute ma belle-famille habite dans le coin. On peut y être rapidement en TGV ou Corail depuis Paris et c’est une région dynamique pour les étudiants. De votre côté, où souhaitez-vous investir ? Si vous avez déjà acheté, avez-vous suivi ces 2 règles d’or ?


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “2 règles d’or avant d’acheter

  • Didi

    C’est vrai. Beaucoup de professionnels recommandent de commencer par un petit investissement afin d’acquérir de l’expérience et du savoir-faire. Dommage que certains se lancent (du premier coup) dans des projets trop ambitieux et se retrouvent en difficulté peu de temps après.